Le parc Robert Ballanger

Robert BallangerRue Michel-Ange
Aménagé entre 1970 et 1980 à la lisière nord de la ville, ce parc de près de 30 hectares de verdure offre un ensemble paysager exceptionnel, traversé de larges allées arborées.
Un parc vallonné, qui réserve de nombreux espaces dédiés à la détente, aux loisirs et aux sports.
Plusieurs aires de jeux et un espace animalier lui confèrent un attrait supplémentaire. L’Observatoire de la biodiversité en Seine-Saint-Denis a classé le parc Robert Ballanger parmi les dix sites présentant la plus forte diversité d’espèces (40). De ce poumon vert, dont le point culminant atteint 80 mètres, on peut apercevoir le Sacré-Coeur et la tour Eiffel.

Le parc départemental du Sausset

SaussetAvenue Raoul-Dufy
Vaste espace de détente faisant le pendant au parc de la Courneuve, il s’étend sur près de 200 hectares constitués de forêt, prairies, bocages, marais et plan d’eau, dont 96 hectares se situent sur le territoire de la ville. On peut y rencontrer une grande biodiversité autant floristique que faunistique.
À ce titre, il est classé Natura 2000.
De nombreuses espèces ornithologiques rares en Ile-de-France y sont présentes.
Il offre de belles perspectives de découvertes insolites à faire, aux portes de Paris, au million annuel de visiteurs.

Lien avec le site : http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr

Le parc Gainville

GainvilleRue de Sevran
Appelé également « parc des Cygnes », ce jardin de 7 600 m2 se situe dans le quartier du Vieux-Pays. Pièce d’eau centrale, aire de jeux et massifs fleuris bien soignés en font un lieu très prisé au coeur d’un quartier animé.
Depuis 2005, un jardin médiéval de 500 m2 y prend racine. Un clin d’œil à l’histoire car on est à deux pas de l’église Saint-Sulpice (XIIe siècle).

Le parc Émile Zola

Emile ZolaAvenue Pierre-Gastaud
Boulevard Émile-Zola
Ce joli jardin de 4 400 m2 est bien intégré dans un quartier calme du sud de la ville. Les éclaircies nées des dégâts de la tempête de 1999 ont permis au service Espaces verts de réveiller la végétation colorée et lumineuse et d’y installer une grande aire de jeux.

Le parc Dumont

DumontAvenue Dumont
Édifié sur les terres de l’ancienne forêt de Bondy, ce parc de 15 000 m2 possède de grands chênes séculaires, dont les jeux d’ombre et de lumière donnent un caractère tout particulier aux vastes espaces gazonnés. Il propose deux aires de jeux et une scène de verdure, lieu de nombreuses animations. Situé au coeur de la ville, il a la particularité de vivre au rythme des citadins.

Le parc Bigottini

BigottiniRue de la Croix-Blanche
Cette mini-forêt située dans une zone pavillonnaire donne au quartier paisible un air provincial.
Les boulistes s’y rencontrent tout au long de l’année à l’ombre des grands chênes, vestiges de l’ancienne forêt de Bondy. Ce parc ombragé est entretenu dans un esprit très naturel.

Le parc Faure

FaureAllée Circulaire
Espace de presque un hectare au sud de la ville, boisé sur deux tiers de sa surface, il a été récemment redessiné et réaménagé, de façon souple et plus moderne. Il offre désormais un paysage de vallon avec petit canal, passerelle, roselière... La partie forestière remise en valeur jouxte une clairière, et la Maison de l’Environnement, lieu d’exposition et d’animation, s’ouvre sur un potager pédagogique. Enfin, dernier attrait et non des moindres, sa grande structure ludique permet un parcours aventure en hauteur, juste sous les frondaisons des chênes centenaires.

Les berges du canal de l’Ourcq

Ourcq2 km de promenade arborée
S’intégrant dans une longue promenade partant du bassin de la Villette jusqu’à la rivière de l’Ourcq en Seine-et-Marne, les berges constituent le premier espace totalement naturel en venant de Paris.
Entre Pavillon-sous-Bois et Sevran, chacun, qu’il soit pêcheur, cycliste, joggeur, bouliste ou simple promeneur, peut profiter de ce site ombragé particulièrement agréable et fréquenté.
Sur le kilomètre traversant Aulnay- sous- Bois, le paysage des berges a récemment évolué grâce à des travaux de requalification. Ainsi, les aulnes et peupliers accompagnant la promenade sont désormais complétés par une large diversité d’essences, plantées en bordure des jardins riverains. Des allées sinueuses et un abaissement des berges donnent un nouveau visage à ce lieu de détente et de sport parmi les plus attractifs de la ville.

La roseraie Honoré Daumier

Honoré DaumierAvenue du Maréchal-Juin
Sur 8 000 m2, les 2 500 rosiers et l’allée circulaire surélevée créent le charme de ce jardin, aux innombrables couleurs et parfums. L’attrait de la roseraie, créée en 1970, réside en partie dans son aménagement, partagé entre symétrie et jardin paysager. Dès fin 2005, le service Espaces verts a réorganisé et replanté rosiers, buis et plantes vivaces, dans un esprit plus souple et plus nuancé. L’aménagement s’est poursuivi par une nouvelle clôture, ouvrant les floraisons au regard des promeneurs.
Ce site renforcera son identité de jardin de prestige ainsi que de jardin de quartier, avec une dernière tranche de travaux d’ores et déjà étudiée.

Le parc Fessart

parc fessart


Rue de Gascogne - Rue des Saules

Des jardins, ouverts au public en juin 2016, il est à la jonctiondes quartiers d’habitat collectif et pavillonnaire, à la limite centre nord de la ville.


Occupant en bonne partie une position de belvédère sur le quartier voisin, il propose une promenade vallonnée, arborée et colorée. Des coins de repos invitent à la détente.

 

Informations et suggestions pour vos photos de mariage
La Roseraie, tout spécialement en mai, juin et septembre
le Parc Gainville pour son jet d’eau et son jardin médiéval
Le Parc Ballanger pour ses vastes pelouses et bosquets, ainsi que son plan d’eau.
Gratuité des parcs et droit à l’image