Exposition « Katagami, un art d’anonymes »

« Katagami, un art d'anonymes» : une collection particulière de pochoirs japonais

Cette exposition exceptionnelle rassemble une quarantaine de katagami, pièces emblématiques des XIXe et XXe siècles issues d’une collection particulière, dans le but de faire connaître au plus grand nombre l’art prodigieux de ces artisans anonymes. Les motifs réalisés sont souvent en lien avec l’observation de la nature : oiseaux, carpes, papillons, fleurs, arbres, nuages, vagues, mais aussi objets et motifs géométriques d’un grand raffinement.

Mais qu’est-ce au juste un katagami ? La question est légitime, le katagami ne pouvant se prévaloir ni de la notoriété des estampes d’Hokusai ni de celle des katanas, les sabres illustres des samouraïs. Les katagami ne sont, eux, que de modestes objets, des outils pour tout dire, mais des outils d’exception. Ils étaient réalisés par des artisans chevronnés dans de grands ateliers.

Ces pochoirs utilisés au Japon depuis huit siècles dans les fabriques d’étoffes pour teindre les cotonnades des yukatas (les vêtements de bain), ou la soie des kimonos divins, sont en washi, le papier traditionnel du Japon fabriqué à base d’écorce de mûrier, de jus d’igname, de  cendres et enduit de jus de kaki. Avec une précision d’orfèvre des artisans découpaient dans ce support végétal une diversité stupéfiante de motifs qui évoquaient les fleurs, les arbres, la faune, les objets du quotidien ou la nature de l’archipel, qui évoquaient en somme l’âme du Japon ancestral. Ils transféreraient enfin ces merveilleux motifs sur la cotonnade ou la soie.

Les katagami, reconnus par les plus grands musées comme des œuvres d’art à part entière, sont devenus, en ces temps où tout ce qui touche au Japon fascine, les témoins d’un savoir-faire hypnotique.

L’exposition Kagagami, un art d’anonymes, vous invite à la rêverie, à la contemplation de motifs orientaux délicats d’un autre temps, mais dont l’originalité reste extrêmement moderne.

Espace Gainville - 22 rue de Sevran - Du 11 au 24 juillet 2019 -

Entrée libre, du mardi au dimanche, de 13h 30 à 18h 30.

PartagerPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google+ImprimerEnvoyer à un ami
Retour à la liste
Back to Top