Propreté

La gestion de la propreté urbaine à Aulnay-sous-Bois

La propreté d’une ville, c’est l’affaire de tous ! Si chaque habitant prend des dispositions pour préserver son environnement, notre commune sera plus belle et les services municipaux pourront consacrer plus de temps à son embellissement et aux travaux de finition.
Pour cela, il suffit d’adopter quelques gestes simples.

Je ne jette rien dans les rues… ni dans les caniveaux !

Plus de 2 000 corbeilles de propreté sont réparties sur l’ensemble de la ville et plus densement dans les lieux les plus passants. Il est donc certain qu’en chemin vous rencontrerez une corbeille de rue qui pourra accueillir vos petits déchets. Dans le cas contraire, le fait de jeter des détritus au sol, même en petite quantité, peut avoir de graves conséquences sur notre environnement. En effet, les caniveaux collectent les eaux de pluie et un réseau complexe de canalisations, de bassins et de collecteurs les déverse finalement dans un fleuve. Nos déchets suivent le même chemin. Sachez que, dans la nature, un chewing-gum met 5 ans à se dégrader, un mégot de cigarette 10 ans, une canette métallique plus de 100 ans, un sac plastique jusqu’à 450 ans et une bouteille en verre environ 1 million d’années !

Je ramasse les déjections canines

Les propriétaires de chiens sont responsables des dégâts que leur animal peut causer… y compris de leurs déjections. Très désagréables pour l’odorat et pour l’aspect de nos trottoirs et rues, elles causent aussi de nombreuses chutes. Les maîtres doivent donc prévoir un sachet pour ramasser les déjections de leur animal de compagnie. Ils peuvent aussi utiliser les « canisites », des espaces dédiés à ces besoins, implantés en ville.

Je sors mes encombrants et mes poubelles la veille au soir

Les encombrants, sortis de manière intempestive sur la chaussée, sont souvent la cause de la dégradation de la propreté de nos rues. En les déposant sur le trottoir à la date prévue dans le calendrier officiel, tout en veillant à ce qu’ils ne s’éparpillent pas et que les objets soient conformes aux types et quantités prévus, le ramassage est plus efficace et ne laisse pas de traces.
Les conteneurs de collecte des déchets doivent également être sortis la veille de la collecte et rentrés aussitôt après le passage de la benne. En veillant à ce qu’ils ne débordent pas, une source de saleté peut facilement être évitée.

Je balaie mon trottoir et j’arrache les mauvaises herbes

Les personnes qui résident en pavillon sont incitées à balayer les feuilles mortes et les éventuels détritus qui se seraient accumulés entre deux passages des agents communaux, de manière à préserver la qualité, le confort d’usage et la sécurité des trottoirs.
L’arrachage des herbes indésirables par les habitants, le long de leurs clôtures, participe, lui, à une démarche d’embellissement suite à l’interdiction des pesticides. Ce geste citoyen contribue à la préservation des sols, mais aussi des matériaux de surface. Les services municipaux se chargent pour leur part du traitement des caniveaux et de leurs bordures, dans le cadre du plan « Zéro phyto », à l’aide de produits « biologiques », en utilisant des machines spécifiques ou manuellement.

Back to Top