L'église Saint-Sulpice

eglise saint sulpiceAu XIe siècle, Gautier, seigneur d’Aulnay, fait don à l’abbaye de Cluny d’une église primitive, élevée près de l’ancien château. Cet ensemble médiéval (XIIe et XIIIe siècles), en forme de croix latine, se prolonge par une nef plus moderne, sans bas côtés, réalisée au XVIe siècle, peut-être remaniée au XVIIe siècle. Suite aux dégâts dus à la guerre de 1870, le clocher romain est remplacé par un clocheton
de forme élancée. En 1963, il fut refait sous forme d’une pyramide à quatre pans de l’époque romaine, retrouvant ainsi l’unité de style de l’édifice. En 1931, un orgue est installé sur la tribune au fond de la nef, au-dessus du porche d’entrée. Différentes parties (le choeur et le transept, la première travée de la nef) et objets mobiliers de l’église Saint-Sulpice sont inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.

La ferme du Vieux-Pays

la ferme vieux paysLes bâtiments de la dernière ferme Frotié, situés au 30, rue Jacques-Duclos, sont visibles en franchissant le portail d’accès, autour d’une grande cour pavée. Le bâtiment de gauche, près de la rue Maximilien-Robespierre, a été construit en 1932, en remplacement de l’habitation des fermiers.
À l’extrémité de la cour, entre les deux ailes, se trouve une grange. À l’intérieur, on entrevoit l’élévation de la magnifique charpente en bois de la toiture qui peut être datée du XVIIIe siècle, supportée par d’imposants piliers en bois reposant sur des blocs de calcaire. Sur le côté droit de la cour, les écuries, construites au début du XXe siècle, pouvaient contenir 25 chevaux. À partir des années 60, les champs commencent à disparaître. L’exploitation de terres situées en dehors d’Aulnay permit le fonctionnement de la ferme Frotié jusqu’en 1984.

La demeure Gainville

salle gainvilleSituée 22, rue de Sevran, cette demeure bourgeoise est d’architecture classique, construite au XVIIe siècle. Elle eut de célèbres propriétaires : en 1683, Jean Pique, conseiller du roi Louis XIV ; en 1789, le chimiste Claude-Louis Berthollet, inventeur de l’eau de javel ; de 1816 à 1821, Jean-François de Maucomble, général de brigade dont le nom est inscrit sur le côté ouest de l’Arc de triomphe.