Vert’ attitude

Objectif zéro phyto - Que fait la Ville ?

Les agents des services propreté et espaces verts travaillent à maîtriser la présence de ces herbes pas toujours les bienvenues dans le paysage urbain.
Sur les espaces végétalisés, l’arrêt des traitements date du milieu des années 2000. Depuis, les jardiniers ont recours à :

  • l’enherbement naturel ou organisé des pieds d’arbre et des stabilisés qui sont ensuite fauchés ;
  • la mise en place de paillage systématique au pied des arbustes, plantes vivaces et fleurs saisonnières (2 000 m3 expandus en moyenne par an).
  • Chaque massif reçoit un complément tous les deux ans.
zERO PHYTO

Sur l’espace public minéral (trottoirs entre autres), la limitation des herbes s’obtient avec plusieurs méthodes :

  • le traitement avec un produit naturel issu de l’huile de colza, agissant au travers de son acide pélargonique qui "brûle" la partie aérienne de la plante ;
  • le brossage des caniveaux par des brosses métalliques (soit adaptées sur balayeuse, soit sur porte-outil avec agent marchant) ;
  • le fauchage à la débroussailleuse thermique ou électrique (de 3 000 pieds d’arbre environ, entre autres) ;
  • le binage manuel traditionnel, particulièrement dans les cœurs de quartier commerçants ou fréquentés.

Conseils de bonnes pratiques

Jardiner de manière raisonnée nécessite tout d’abord de comprendre l’environnement du jardin.

  • Le sol doit être vivant, riche en humus et équilibré, capable de nourrir efficacement les plantes. La qualité du sol et les conditions climatiques déterminent ensuite le choix des plantes.
  • Choisir des plantes adaptées à la terre et au microclimat.
  • Rechercher un bon voisinage en associant certaines plantes pour stimuler leur développement et repousser les parasites.
  • Cultiver au bon moment pour bénéficier des meilleures conditions climatiques.
  • Utiliser un bac de compostage pour recycler les déchets verts et alimentaires, et ainsi récupérer du compost pour enrichir la terre. La Ville fournit des composteurs aux particuliers à l’issue d’une formation d’usage. Renseignements : 01 48 79 66 47.

La pratique du jardinage inclut également d’arroser son jardin. Afin d’économiser les ressources naturelles, il est bon de respecter certains usages.

  • Le moment idéal pour arroser son jardin estla levée du jour ou la tombée du jour, ce qui permet de réduire l’évaporation et le roussissement des feuilles par le soleil.
  • La récupération de l’eau de pluie qui s’écoule du toit dans un bac récupérateur.
  • Lebinage est un geste qui diminue la remontée d’eau par capillarité et évite l’évaporation, en créant une couche de terre meuble de quelques centimètres.
  • Le paillage du sol à l’aide de tontes de gazon ou d’autres débris végétaux (paille, fougères, copeaux de bois, écorce) permet de maintenir le sol humide et de limiter la pousse de mauvaises herbes.
Vert'Attitude
PartagerPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google+ImprimerEnvoyer à un ami
Back to Top