Prévention santé : Vigilance pour vos enfants

Protoxyde d’azote : les dangers de l’utilisation du gaz hilarant

Risques de brûlures d'asphyxie, de perte de connaissance. Renforce les effets des hallucinogènes.

>> Arrêté municipal des interdictions liées au protoxyde d'azote n° 901

Informations de Réduction de Risques et des Dommages (RdRD)
  • Ne JAMAIS inhaler en sortie de détendeur (risque de brûlure de la face, des tissus pulmonaires), se protéger les mains lors de la détente du gaz,
  • En cas de consommation debout : risque de chute,
  • Essayer d'alterner les inhalations de gaz et d'air pour réduire les risques d'asphyxie,
  • Dépendance possible avec un usage compulsif,
  • Ne pas prendre le volant.
Effets/Risques
  • Euphorisant et dissociatif : fou rire, ivresse distorsion visuelle et auditive, état onirique,
  • Maladresse, perte de dextérité, maux de tête, carence en vitamine B12 voire engourdissement des extrémités en cas d'utilisation prolongée,
  • Risque d'asphyxie par manque d'oxygène avec les mélanges fortement dosés en protoxyde, risque de perte de connaissance et de brûlure à froid avec le détendeur.
L'Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde contre l'usage récréatif des substances volatiles chez les jeunes. 5,5 % d'entre eux affirment avoir expérimenté ces produits, d'après une enquête menée en 2011. 
PartagerPartager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google+ImprimerEnvoyer à un ami
Retour à la liste
Back to Top